dragon tiger ko hack kaise kiya jata hai

Aller au contenu principal

Concepts clés en EDI

Comprendre les concepts clés en EDI est le premier pas pour s’impliquer pleinement dans notre culture d’inclusion et contribuer à créer un milieu exempt de discrimination et de préjugés.

Équité

Principe qui permet que les personnes, quelles que soient leur identité et leurs différences, soient traitées en tenant compte de leurs caractéristiques particulières afin d’en arriver à un résultat qui se veut le plus juste possible. Cela veut dire qu’il faut veiller à ce que les mécanismes d’affectation des ressources et de prise de décision soient justes pour tous et qu’ils n’introduisent pas ou ne maintiennent pas de discrimination en fonction de l’identité. L’équité est due à toutes personnes et une attention particulière doit être portée aux biais envers des groupes historiquement défavorisés. Il faut adopter des mesures pour mettre fin à la discrimination et aux inégalités qui ont été signalées et documentées et pour garantir, dans la mesure du possible, l’égalité des chances. Cela peut vouloir dire attribuer plus de ressources aux groupes désavantagés.
(Définition inspirée de )

Diversité

Se rapporte aux conditions, aux modes d’expression et aux expériences de différents groupes définis par l’âge, l’orientation sexuelle, le statut Autochtone, la religion, la situation de handicap, la langue, la «race», le lieu d’origine, l’origine ethnique, la culture, la situation socioéconomique et d’autres attributs.
(Définition inspirée de )

Inclusion 

Par des actions et des mesures, mise en place d’un environnement où toutes les personnes sont respectées dans leur unicité, valorisées de manière équitable et ont accès aux mêmes possibilités. À l’échelle de l’organisation, l’inclusion exige qu’on recense et supprime les obstacles (physiques ou procéduraux, visibles ou invisibles, intentionnels ou non intentionnels) qui nuisent à la participation et à la contribution des personnes. L’inclusion est une responsabilité collective.
(Définition inspirée de )

Discrimination

Distinction, exclusion ou préférence, alimentée par des stéréotypes et préjugés, conscients ou non, qui disqualifient ou stigmatisent des individus en raison de la «race», le sexe, l’identité et l’expression de genre, la situation de grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, les conditions sociales et physiques, le handicap sous toutes ses formes ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap. Ainsi, nul ne peut exercer de discrimination dans l’exercice de ses activités qu’il s’agisse d’études, de recherche ou d’un emploi dans toutes activités universitaires. La discrimination est interdite au Québec par la Charte des droits et libertés de la personne.

Groupes sous-représentés

En matière d’équité, les groupes sous-représentés sont des groupes discriminés qui font face à des obstacles systémiques dans leur vie quotidienne, y compris dans les domaines de l’éducation et de l’emploi. À l’Université Laval des mesures, des pratiques et des initiatives reliées à l'EDI sont mises en place afin d’intervenir dans toute situation ou activité comportant des obstacles systémiques à l’inclusion des personnes issues de ces groupes. 

Groupes visés par ces mesures

  • Femme: personne qui s’identifie comme femme
  • Peuples autochtones: Premières Nations, Inuit et Métis 
  • Minorités visibles: personnes autres que les peuples autochtones, qui n’ont pas la peau blanche
  • Minorités ethniques: personnes autres que les peuples autochtones et les personnes d'une minorité visible, dont la langue maternelle n'est ni le français ni l'anglais. 
  • Personnes en situation de handicap:  la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale  définit une personne handicapée comme  « toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative et persistante et qui est sujette à rencontrer des obstacles dans l’accomplissement d’activités courantes.» () 
  • Personnes LGBTQ2S+: personnes ayant une diversité quant à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre. L’acronyme LGBTQ2S+ désigne entre autres les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles/transgenres/trans, queer et bispirituelles. 
  • Personnes immigrantes: personnes qui ne sont pas nées au Canada et qui ont quitté leur pays d’origine afin de s’installer au Québec pour étudier ou travailler.
Une personne peut faire partie de plus d’un groupe, c’est ce qu’on appelle l’intersectionnalité. Par cette intersectionnalité, la personne est en présence de plus nombreux obstacles systémiques.  Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le de l'Institut EDI2